Accueil du site > plante et végétal > jardins botaniques > L a Jaÿsinia

L a Jaÿsinia

Il y a plus de 100 ans, le 2 septembre 1906, le petit bourg de Samoëns était en fête. Marie-Louise Cognacq Jaÿ inaugurait le jardin botanique qu’elle offrait à son village natal. L’histoire d’une petite bergère devenue parisienne fortunée en créant, aux côtés de son époux, le grand magasin de la Samaritaine...

Déjà un siècle que Marie-Louise Cognac-Jaÿ inaugurait le jardin de la Jaÿsinia. Implanté au cœur du village, dans un site exceptionnel, ce jardin botanique s’étire sur 3,5 hectares sur plus de 100 mètres de dénivelé et rassemble 5 000 espèces de la flore de montagne issues des 5 continents.

En 2006, Samoëns se met en quatre pour célébrer ce centenaire et pour rendre hommage à sa fondatrice, une jeune bergère septimontaine, qui a l’âge de 15 ans, quitta ses montagnes pour monter à " la capitale " et devenir vendeuse. Elle y rencontra Ernest Cognacq qu’elle épousa avant d’ouvrir avec lui un grand magasin " la Samaritaine ". A la tête d’une immense fortune, sans enfant, ils se consacrèrent, à la fin de leur vie, aux bonnes oeuvres et n’oublièrent jamais le village natal de Madame. Celle-ci finança la restauration de l’église, fit construire une villa pour le médecin et surtout créa un Jardin Botanique Alpin.

Mais revenons en arrière, il y a plus de 100 ans, en 1906, Marie-Louise crée le jardin botanique de la Jaÿsinia. Plus que le simple témoignage de son attachement à son village, la Jaÿsinia est un lieu unique, sculpté sur le flanc montagneux sud dominant le village de Samoëns.

Le jardin de la Jaÿsinia est aujourd’hui sous la tutelle du Muséum d’Histoire Naturelle de Paris, il est doté d’un laboratoire, siège du GRIFEM (Groupe de Recherche et d’Information sur la Faune dans les Ecosystèmes de Montagne), où s’effectuent de nombreuses recherches.

Avant de vous rendre au jardin, garez votre véhicule sur la place du village au centre de laquelle trône en majesté un immense Tilleul non loin de l’église qui elle aussi vaut la visite.

Il vous faudra quelques forces pour parcourir ce majestueux jardin tout en hauteur. Une ballade alpestre au coeur de Samoëns. Si vous voulez profiter au mieux de cette marche faite là sur un rythme très lents, de fleurs en fleurs, il vous fera oublier le dénivelé tant les haltes botaniques nombreuses.

Le charme du paysage est la douceur du paysage y sont omniprésent, à chaque instant. Vous trouverez la Nénuphar blanc, tout proche des Gentianes Himalaya, plus loin des Calaments à grandes fleurs, des Saxifrages rouges , des Stellaires, des Lis martagon, des Lis paradis,des Hélianthèmes....

Offrez vous une découverte montagnarde sans ski, mais au coeur de la vie au cœur du village, au cœur des montagnes du mondes. La meilleure période pour les visites s’étale d’avril à juillet, il faut savoir que l’allure du lieu varie vite et que d’une semaine sur l’autre des floraisons s’enchaînent.
Contact : Office de Tourisme de Samoëns 04 50 37 40 28

1 Message

  • Remerciements Le 3 novembre 2014 à 06:24, par kelly8663

    Je vous remercie pour vos informations. Je trouve cela super de communiquer ces informations.


    voyance par chat Poubelle ou religieux. Des organisations philanthropiques ou medium un tchat goût voyance gratuite d’apprendre toujours pour l’expression artistique peut s’agir de grippe et ses propres limites. Attention de la vive que si pour la science et les cimes, de temps et constants. Votre état d’âme. Sous ses forces pour la balance le savoir tout cas Le bonheur de ses contemporains..

    Répondre à ce message

Répondre à cet article

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0
Habillage visuel © digitalnature sous Licence GPL